Février 2015 Sincèrement, suite à votre passage dans notre institut de formation, nous avons appris beaucoup de choses en vous comme : rôle infirmier auprès d’un enfant atteint de méningite, l’hydrocéphalie, le lavage des mains et l’essentiel sur les mesures d’hygiène de base. Amicalement, nous vous remercions infiniment pour votre passage à l’INMeS car cela a amélioré notre connaissance sur ces thèmes.

François DOSSAEtudiant de science infirmière 2è année - Institut National Médico-Sanitaire de Cotonou - Bénin

Février 2015 – Nous, les étudiants en 2ème année de science infirmière du Bénin dont je porte la voix, vous remercions très sincèrement pour votre séjour au Bénin et surtout pour l’ensemble des connaissances pratiques et théoriques que vous nous aviez inculquées en matière de soins infirmiers en Chirurgie Pédiatrique. (suite…)

Prince HOUEDJISSIEtudiant de science infirmière 2è année - Institut National Médico-Sanitaire de Cotonou - Bénin

Novembre 2014

Quelle bonne et belle initiative que la Maison des Enfants !

J’ai pu voir, même si j’en étais déjà convaincue, combien le jeu est important pour les enfants à l’hôpital. Dans le contexte de l’hôpital de Niamey, cela me semble encore plus nécessaire étant donné la vétusté des services, le nombre de personnes les fréquentant, sans espace pour que les enfants évoluent en toute sécurité. La Maison des Enfants est un lieu où l’enfant malade peut, non seulement oublier pendant un moment ce corps malade et sa souffrance mais aussi prendre du plaisir à jouer, chanter, dessiner… et maintenant regarder des films. Certains enfants ne veulent même pas partir quand on vient les chercher pour regagner leurs différents services et repartir vers la “réalité”.

Les mamans aussi viennent chercher fraîcheur (climatisation, ventilateurs) et repos. Elles apprécient le fait que leurs enfants bénéficient d’un espace tel que la Maison des Enfants avec des jouets et jeux moteurs (piscine à balles, tunnel, balles, ballons sauteurs, porteurs…). Celles qui ont des bébés en profitent pour « souffler » un peu et s’asseoir avec eux dans un lieu accueillant. Elles aussi peuvent échapper ne serait-ce qu’un instant à leur “réalité”.

(suite…)

Marie-Hélène ABRUNHOSAEducatrice de Jeunes Enfants - Crèche du Petit Moulin / ONCP – Paris 75014

« Bonjour, c’est juste pour dire merci. Le cours sur les craniosténoses, c’était super ! ».

Mail reçu le 23/11/2010, après la mission de la 1ère équipe à l’Hôpital National de Niamey

Un étudiant en médecine de 5ème année
Etudiants infirmiers et équipe infirmière - service de neurochirurgie de l'hôpital de Niamey

Etudiants infirmiers et équipe infirmière – service de neurochirurgie de l’hôpital de Niamey

« … Vous avez rendu service à des populations car ce que j’ai appris sur la méningite

va me permettre de sauver des vies humaines… »

Ecole Nationale de Santé PubliqueEtudiant en soins infirmiers de 2ème année - service de neurochirurgie de l’hôpital de Niamey

Arrivée colorée dans l’agitation, le bruit, les couleurs de l’Afrique, bienvenue au Niger, pays perdu, traditionnel et chaleureux, accueillant et attachant.

Retour à l’élémentaire, le puits, le battage du mil, les carcasses de mouton pendant au soleil, toilette dans le fleuve à côté du copain qui y fait sa lessive ou lave sa moto. Découverte de la médecine du tiers-monde, du décalage d’exigences, de priorités, de l’absence de moyens, de l’absolue relativité de la vie dans un quotidien si hostile.

(suite…)

Julien BARUTEAUMission Niamey